Rechercher

TA VITRINE, C’EST TOI !



En 4 ans de travail en réseaux, il m’est arrivé un nombre incalculable de fois, de voir passer des messages, des profils, des publications… Sans identité. Tu les as certainement vus et reçus toi aussi. Ils pullulent sur les réseaux sociaux.


Tu sais, ces messages copier/coller envoyés en masse sans regarder à qui on les envoie ; ou ces publications que l’on a trouvé stylées chez un (e) collègue ou chez un concurrent… Que l’on copie assez bêtement en espérant qu’elle aura le même impact sur notre réseau… Sauf que le réseau du voisin, n’est tout simplement pas le tien !


Un schéma de réflexion erroné.


C’est une erreur (oui, pas de demi-mesure), que l’on fait souvent lorsque l’on démarre dans l’activité. Dans un premier temps, parce qu’on imagine qu’il suffit de ça pour que ça marche. Dans un second, parce qu’on veut que ça aille vite. Après tout l’objectif numéro 1 quand on se lance, c’est « gagner de l’argent ». Et le temps, c’est de l’argent.


Or, ce schéma de fonctionnement ne marche pas, ou seulement le temps de la nouveauté. Parce que tes premiers contacts sont curieux ou ont envie de t’aider à démarrer… Mieux, ils se seront déjà fait une opinion sur le sujet. En effet, si tu as moins de chance ton réseau a déjà eu sa dose de publications et de messages impersonnels, ou connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un, pour qui ça n’a pas marché. Ton réseau chaud devient donc glacial dès tes premières publications.


Ton premier réflexe sera sans doute de rejeter la faute sur les autres… C’est le Numberone ! Parce que tu as l’impression d’être au max, de tout faire pour que ça marche… Parce que pour ton/ta collègue ou ton/ta concurrent (e) ça fonctionne ! Alors c’est forcément ton réseau qui est mauvais.


Et parce que se remettre en question ça pique ! Accepter que peut-être la difficulté, c’est toi, ça fait mal… Très, très mal !


C’est donc le moment où je me permets de te dire, qu’il est impératif de changer d’optique.


Ta société te fournit, mais toi… Qui es-tu ?


Alors avant d’abandonner, de mettre tout ce que tu as pu faire précédemment à la poubelle… Si on t’amenait à réfléchir sur une autre version de ton activité ?


La première chose ? Apprendre…(oui, je sais « tu sais », je te vois lever les yeux au ciel)


Après avoir choisi ta société, celle qui aura les bons produits, et le bon plan de rémunération… POUR TOI.(Et oui, ils sont tous bons, tous adaptés… Mais pas forcément pour toi, et ça, ça s’étudie aussi avant de signer). Avant de vraiment te lancer sur les réseaux, en annonçant ta grande aventure en fanfare et en croisant les doigts pour que ça fonctionne… Tu vas devoir réfléchir et répondre à des questions sommes toutes basiques, mais qui vont t’aider à créer ta version de ta société.


Et oui, l’apprentissage, ça passe aussi par « comment créer ta propre identité de société ». Et non, il ne suffit pas de signer pour dire « je suis une société ». Chaque entrepreneur, chaque créateur de société traditionnelle a, avant de se lancer, pris le temps d’étudier son concept ; pris le temps de chercher comment il peut mettre en valeur son produit et/ou son service. Et… Il a également pris le temps de connaître son produit et pourquoi pas… De se former aux différentes techniques de ventes et de prospections.(Promis, on reviendra un de ces quatre sur l’importance de la FORMATION, mais pas aujourd’hui.)


Ce qui nous amène à… Utiliser des outils pour apprendre à mieux se connaître ? Et découvrir ses fondamentaux ? Un exemple que nous connaissons bien : l’IKIGAÏ.



L’IKIGAÏ, c’est quoi ?`

L’IKIGAÏ c’est un outil d’origine japonaise qui signifie « la joie de vivre » et « la raison d’être ». Il permet de visualiser et de prendre conscience de ce qui est le plus adapté à la personne qui s’interroge. Le but est donc de trouver sa raison d’être en y associant la joie de vivre.


Le Networker le propose lors de ses formations, afin de permettre à ses participants de déterminer :


« Ce qu’ils aiment » :Si tu aimes quelque chose, tu le fais et le partages avec plaisir.


« Ce pour quoi ils sont doués » :Et oui…tu peux aimer quelque chose, t’évertuer à le faire…et ne pas être doué ! Et vice-versa, parfois nous sommes doués pour quelque chose qui ne nous passionne pas.


« Ce pour quoi ils pourraient être payés » :L’occasion de découvrir ta valeur ? Tes difficultés à te positionner dans ton rapport à l’argent ?


« Ce dont, d’après eux, le monde aurait besoin » :Te positionner dans une démarche de « donneur » plutôt que « demandeur ». Une position qui change l’intention ?


Tout ça pour ensuite brainstormer sur tes passions, tes performances, ta profession, ta vocation ou ta mission de vie.


En résumé, l’IKIGAÏ est un outil qui permet d’amorcer un travail de réflexion sur soi, en déterminant ce que nous avons envie de faire de notre existence.


Ce qui peut déjà donc te permettre de poser les bases de ce que tu veux pour toi, et donc pour la vitrine de ta société.


Et ta vitrine…C’est toi !


Au cours de ces 4 années de MLM, si j’ai bien appris une chose, c’est d’être moi-même et c’est la meilleure chose que j’ai pu dupliquer à mon équipe et à mes collègues.


Et s’il y a bien une chose à retenir de ce job, c’est que plus vous montrez qui vous êtes et plus votre réseau vous choisit.


Exemple tout bête :Vous faites du shopping avec vos ami(e)s : vous avez des dizaines de boutiques. Tout autant de vendeurs et de collections de produits différentes. Comment choisissez-vous quoi d'acheter ?


1/ la vitrine (ça claque ou pas ?) …2/ le vendeur (qui te saute dessus ou pas ?) …3/ la collection (style, prix… ?)4/ la qualité du conseil, et tout autres petites choses qui ne parlera qu’à toi.


Alors pourquoi en serait-il autrement pour ta société ?


Des constats indémodables… Tu vas devoir trouver qui tu es, et le mettre en avant (et ça, de façon régulière, parce que nous sommes en constante évolution !).


Tout le monde n’entrera pas dans ta boutique.


Tous ceux qui entreront ne resteront pas, et certains jugeront de tes qualités de vendeurs.(Avant d’agir, imagine ce vendeur que beaucoup détestent parce qu’il te saute dessus à peine la porte passée…)


Tous n’achèteront pas…(Produits, tarifs… À toi de peaufiner ton argumentaire.#formation…)


Certains reviendront.(Parce que c’est toi. À toi d’être convainquant !)


Il est maintenant temps pour toi de créer ta propre version du marketing de réseaux ! Inspire-toi, développes toi, mais surtout… Démarques toi ! Ton plus grand pouvoir, c’est ton UNICITE ! Elle sera ton point d’appui pour attirer et créer du lien avec tes prospects.


En cas de doute, rappelle toi : « On attire ce que l’on est…», alors si tu fais semblant ?!


Lorène SEULIN


231 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout