Rechercher

TA VITRINE, C’EST TOI !



En 4 ans de travail en réseaux, il m’est arrivé un nombre incalculable de fois, de voir passer des messages, des profils, des publications… Sans identité. Tu les as certainement vus et reçus toi aussi. Ils pullulent sur les réseaux sociaux.


Tu sais, ces messages copier/coller envoyés en masse sans regarder à qui on les envoie ; ou ces publications que l’on a trouvé stylées chez un (e) collègue ou chez un concurrent… Que l’on copie assez bêtement en espérant qu’elle aura le même impact sur notre réseau… Sauf que le réseau du voisin, n’est tout simplement pas le tien !


Un schéma de réflexion erroné.


C’est une erreur (oui, pas de demi-mesure), que l’on fait souvent lorsque l’on démarre dans l’activité. Dans un premier temps, parce qu’on imagine qu’il suffit de ça pour que ça marche. Dans un second, parce qu’on veut que ça aille vite. Après tout l’objectif numéro 1 quand on se lance, c’est « gagner de l’argent ». Et le temps, c’est de l’argent.


Or, ce schéma de fonctionnement ne marche pas, ou seulement le temps de la nouveauté. Parce que tes premiers contacts sont curieux ou ont envie de t’aider à démarrer… Mieux, ils se seront déjà fait une opinion sur le sujet. En effet, si tu as moins de chance ton réseau a déjà eu sa dose de publications et de messages impersonnels, ou connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un, pour qui ça n’a pas marché. Ton réseau chaud devient donc glacial dès tes premières publications.


Ton premier réflexe sera sans doute de rejeter la faute sur les autres… C’est le Numberone ! Parce que tu as l’impression d’être au max, de tout faire pour que ça marche… Parce que pour ton/ta collègue ou ton/ta concurrent (e) ça fonctionne ! Alors c’est forcément ton réseau qui est mauvais.


Et parce que se remettre en question ça pique ! Accepter que peut-être la difficulté, c’est toi, ça fait mal… Très, très mal !


C’est donc le moment où je me permets de te dire, qu’il est impératif de changer d’optique.


Ta société te fournit, mais toi… Qui es-tu ?


Alors avant d’abandonner, de mettre tout ce que tu as pu faire précédemment à la poubelle… Si on t’amenait à réfléchir sur une autre version de ton activité ?


La première chose ? Apprendre…(oui, je sais « tu sais », je te vois lever les yeux au ciel)


Après avoir choisi ta société, celle qui aura les bons produits, et le bon plan de rémunération… POUR TOI.(Et oui, ils sont tous bons, tous adaptés… Mais pas forcément pour toi, et ça, ça s’étudie aussi avant de signer). Avant de vraiment te lancer sur les réseaux, en annonçant ta grande aventure en fanfare et en croisant les doigts pour que ça fonctionne… Tu vas devoir réfléchir et répondre à des questions sommes toutes basiques, mais qui vont t’aider à créer ta version de ta société.


Et oui, l’apprentissage, ça passe aussi par « comment créer ta propre identité de société ». Et non, il ne suffit pas de signer pour dire « je suis une société ». Chaque entrepreneur, chaque créateur de société traditionnelle a, avant de se lancer, pris le temps d’étudier son concept ; pris le temps de chercher comment il peut mettre en valeur son produit et/ou son service. Et… Il a également pris le temps de connaître son produit et pourquoi pas… De se former aux différentes techniques de ventes et de prospections.(Promis, on reviendra un de ces quatre sur l’importance de la FORMATION, mais pas aujourd’hui.)