Rechercher

Leader et Toxique ?



D’après John Maxwell, il existe plusieurs niveaux de leader (= meneur). Et dans notre domaine, comme dans tant d’autres, les « leaders » naissent de leur position et c’est la position qui oblige au respect, et non pas les actes. Or, si la position donne un statut de dirigeant, cela ne fait pas forcément de vous un leader. Puisque si vous ne savez pas influencer les autres, ils ne vous suivront pas, et s’ils ne vous suivent pas, vous n’êtes pas un leader.


Toujours d’après lui, « celui qui pense être un leader, mais qui n’a personne pour le suivre, est seulement quelqu’un qui se promène ». Et le leadership ne se résumerait donc qu’à votre capacité à influencer, et rien de plus.

Mais, si vous influencez par pressions et contraintes, est-ce que cela fait quand même de vous un leader ?


Qu’est-ce que ça fait ?

TOXIQUE du grec Toxicon, qui signifie « poison de flèche », et au sens littéral « tuer de façon ciblée », et plus précisément en affectant le bien-être mental, physique et/ou l’organisation.


En résumé, ce sont toutes les actions intentionnelles – délibérées/la flèche ; qui impacte la dignité, l’estime de soi, l’efficacité...- le poison. Créant des situations et/ou des conditions de travail et/ou de vie, destructrices, dévalorisantes, dégradantes…


La question serait donc de savoir si un meneur, peut-être toxique. Et la réponse est OUI, il n’y a qu’à regarder autour de soi ou dans l’histoire, pour confirmer ce fait.

5 types de « mauvais » leader :

  • Le « poison froid » : pour lui, la fin justifie les moyens. Toute action est bonne tant qu’elle apporte des résultats.

  • Le « serpent » : le monde me sert dans l’effort pour satisfaire mes propres besoins et intérêts.

  • Le « chercheur de gloire » :s’octroi le résultat, la visibilité, et ce, peu importe s’il y a eu réelle contribution ou non.

  • Le « marionnettiste » :veut tout contrôler en tout temps.

  • Le « monarque » :veut régner, tout le monde est à son service personnel.

Tous ont finalement un point commun : l’intérêt de soi. L’ego en somme.


Les dérives dans l’action :


Souvent sous couvert de bonnes intentions – l’intérêt de l’autre, sa protection, son évolution… ;

Souvent guidés par la soif de réussite, la gloire… Par la peur aussi : du regard des autres, des jugements, de perdre, d’échouer… De manière consciente ou non. Intentionnellement ou pas (oui, parce que certains pensent bien faire et sont inconscients des effets secondaires qu’impliquent leurs visions) ;Les dirigeants toxiques réalisent de « mauvaises » actions.


Cela peut prendre différentes formes :

  • Rétention d’information : pour contrôler, maintenir l’influence et le sentiment de pouvoir.

  • Focalisation sur les résultats : les autres travaillent à sa réussite.

  • Utilisation de la pression, de la peur :par#intimidation, #chantage, #menace de rejets, conflits, absence de formation…Pour #imposer un rythme, une décision…

  • Obligation à l’objectif :ventes/recrutements/publications : pour assouvir ses propres ambitions.

  • Manipulation, Arnaque : qui ne rapporte qu’au vendeur. L’appât du gain. Vente de « réseau » fictif par exemple.

  • La tolérance de principe : pour maintenir le résultat, on ferme les yeux sur la méthode employée par ses collaborateurs.


Pour rappel :La tolérance de mauvaise action par l’inaction est un acte de « maltraitance ».


Les dérives dans l’organisation :

Elles apparaissent souvent chez les leaders inconscients de l’effet de leur gérance. Mais comme j’ai pu l’écrire dans mon précédent article, même sous la meilleure des intentions, peut se cacher le pire des résultats. Et ce qui est vrai pour une société l’est également pour l’organisation.


On se retrouve donc avec une gestion :

  • Paranoïaque : sur la défensive, gérer par la peur, les soupçons et la méfiance générale. La peur d’être évincé, jugé, mis de côté…

  • Compulsive : sur-planifiée, sur programmé. L’envie de trop bien faire pour obtenir le meilleur, mais qui finit par noyer, lasser les collaborateurs.

  • Hyperactive : impulsive, sans « focus ».

  • Dégonflée : sans vrai contenu, à plats.

  • Délirante : déconnectée de la réalité, déconnectée des ambitions de chacun, ne considérant que sa propre vision


Les symptômes de la toxicité

La toxicité du meneur impacte forcément l’attitude, le comportement des personnes qu’il dirige, on distingue plusieurs symptômes qui viennent gangréner l’organisation :

  • Un climat émotionnel négatif : mouvements d’humeur, colère, découragement, frustration, pessimisme, panique… Moral bas, insatisfaction.

  • Manque de productivité, baisse des résultats.

  • Désengagement physique et émotionnel des collaborateurs : absentéisme, mutisme, abandon, faible contribution…


Toxicité, signe d’incompétence ?


Aussi étonnant que cela soi, être un leader toxique n’est pas forcément signe d’incompétence dans l’action ou dans le résultat. En effet, ils peuvent être bons.

En revanche, cela révèle des carences en lui-même, souvent dû à un manque ou à un excédent de confiance en soi ; un besoin de reconnaissance, de briller aux yeux des autres. Et c’est ce qui entraîne une absence de compétences dans la gestion et l’accompagnement de l’humain.


Finalement, le tors majoritaire des leaders toxiques, c’est de se servir des autres, de leur imposer la responsabilité de leurs réussites et de leurs échecs. Mais c’est en réalité leur choix.

C’est un choix que de placer tous ses espoirs dans une autre personne que soi. Un choix encore que de donner son pouvoir d’action à un autre. Il y a une citation qui dit : « On n’est jamais mieux servi que par soi-même », un précepte qui ne s’applique pas seulement à la quantité de sel qui se trouvera dans ton assiette…


C’est pourquoi, il est important de se connaître, de travailler sur soi, puis de se former, d’avoir ses propres résultats, avant de se mettre en position de leader ou de dirigeant… S’interroger sur ce que l’on veut être, faire, montrer… Mais également sur ce que nous tolérerions pour nous-même avant de vouloir l’imposer à d’autres.

Lorène Seulin

194 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout