Rechercher

Déprime passagère : 6 pistes d’améliorations


On ne parlera pas ici de dépression, non. Nous allons parler de ces petites déprimes passagères, sentiments de lassitude, démotivations, manques d’envie… Les petites sensations de vide et de grandes fatigues. Elles arrivent avec les changements de saisons, les événements de la vie. La population compile avec depuis toujours, mais d’autant plus ces dernières années. Et il y a de quoi : COVID, confinements, isolements, guerres, augmentations des frais quotidiens… Se sortir de cet environnement de négativité est difficile mais pourtant possible.


À savoir : ces petites sensations de mal-être sont, à la base, le résultat de petits non-respects de soi accumulés. Une accumulation de petits moments dans lesquels vous oubliez de penser à vous. Des moments où vous avez dit oui, quand vous pensiez non.


6 pistes d’améliorations :


1/ S’accorder des temps de pauses réguliers :


Prendre quelques minutes quotidiennes pour souffler, ne rien faire pour mieux se recentrer sur soi et analyser sa « météo intérieure » ; vous permettra de faire le point sur ce que vous ressentez au fond de vous.


2/ Veiller à une bonne qualité de sommeil :


Même si cela peut sembler évident, respecter son sommeil et son rythme biologique est important. La fatigue joue un rôle important dans la régulation des humeurs. S’écouter, écouter ses sensations et y répondre est une bonne chose.

3/ Mettre des mots sur les maux :


S’écouter. Observer. Nommer pour éclairer. Prendre le temps d’identifier, d’écrire, de dire les choses ; permet de créer un espace de lâcher prise émotionnelle et de libérer de la place pour des pensées plus légères, plus positives.


4/ Lister ce qui vous met en joie :


Faire une liste concrète permet de se centrer sur ce qui fait du bien et ainsi de créer des pensées positives. Passer ensuite à l’action en faisant au moins un élément de cette liste.


5/ Ralentir le rythme :


La liste des oppositions… Faire une liste de ce qui vous place en situation de mal-être, de négativité. Tout ce qui vous place dans un bas émotionnel. Ensuite, établir ce qui pourrait être décalé, réduit…

6/ Trouver un soutien extérieur :


Communiquer peut sembler difficile, surtout dans des moments de bas. On ne veut pas déranger, sembler ridicule… La peur du regard des autres, proches ou non, empêche souvent d’exprimer ce qu’il y a au fond de soi. Mais trouver des soutiens dans sa vie est important pour avancer. Se confier, communiquer, permet de libérer de la place.


Faites des choses que vous aimez. Marcher pieds nus dans l’herbe mouillée, sous la pluie. Chanter à tue-tête même si cela sonne faux. Danser sur une mauvaise journée. Crier si cela vous fait du bien. Prendre le temps de rire. Appréciez chaque bon moment, enregistrez chaque sensation que cela vous procure. Faites des réserves pour y puiser l’énergie positive pour remonter les jours de bas.


Lorène SEULIN

97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout